Intolérance au gluten, que faut-il savoir ?

Intolérance au gluten, que faut-il savoir ?

Article sans gluten

On vient de vous diagnostiquer une intolérance au gluten.

Perdu, vous ne connaissez pas cette maladie qui touche pourtant 1 personne sur 100 en Europe.
Pour ne plus naviguer en terre inconnue, découvrez les fondamentaux de l’intolérance au gluten ou maladie coeliaque.

Y a-t-il une population à risque ?

La maladie coeliaque toucherait 150 000 personnes en France mais seulement 10 à 20 % des malades seraient diagnostiqués.
Cette maladie se manifeste surtout chez les femmes avec une préférence durant l’enfance et après 50 ans.

La maladie coeliaque, c’est quoi ?

L’intolérance au gluten est une maladie auto-immune qui conduit l’organisme à se défendre contre lui-même. Cette réaction non allergique se met en place lorsqu’il y a  présence de gluten dans l’alimentation. Des anti-corps vont alors être sécrétés et vont altérer les villosités intestinales. Il en résulte des malabsorptions en nutriments (protéines, lipides, glucides) et des déficiences en vitamines et minéraux.

Le gluten, c’est quoi ?

Le gluten est une protéine contenue dans 4 céréales : le Blé (cela comprend aussi l’épeautre, le kamut et le froment), le Seigle, l’Orge et l’Avoine. Moyen mémo-technique pour s’en souvenir : « BOAS » ou « SABO ».
Le gluten permet de donner une texture moelleuse ou aérée aux produits de boulangerie. La farine, les amidons de ces céréales contiennent donc du gluten que l’on retrouve dans les pains, les biscuits, les sauces, les plats préparés… On peut en retrouver, en très petites quantités, parfois dans des aliments auxquels on ne s’attend pas comme le surimi. Prenez garde à bien lire les étiquettes !

Comment soigner l’intolérance au gluten ?

Aucun traitement médicamenteux ne peut soigner cette maladie, seul un régime alimentaire strict sans gluten maintenu à vie peut permettre la régression complète des symptômes et le bon fonctionnement des villosités.

Partager à un ami

Partager à un ami