Intolérance au lactose et allergie au lait

Intolérance au lactose et allergie au lait

Article sans gluten

Souvent confondues à cause de leurs symptômes similaires, l’intolérance au lactose et l’allergie au lait ne répondent pas aux mêmes mécanismes et n’ont pas le même  « ennemi ».

Comment les différencier ? Quels sont les aliments à éviter dans chaque cas ?

Définitions

Intolérance : absence partielle ou totale de l’enzyme (lactase) permettant la digestion ou l’assimilation d’un nutriment (lactose). Aucune réaction immunitaire n’entre en jeu.

Allergie : Réaction immunitaire face à un allergène. Dans ce cas-ci, il s’agit d’une protéine du lait (caséine, alpha lactalbumine ou  bêta lactoglobuline).

Intolérance au lactose

Le lactose est le sucre du lait,  non seulement celui de vache mais aussi des autres mammifères (brebis, chèvre, ânesse).

Dans l’intolérance au lactose, la lactase (l’enzyme) est, dans la plupart des cas, présente mais en quantité insuffisante par rapport à la quantité de lactose consommée, ce qui entraîne une fermentation dans le côlon et des troubles digestifs.
 
Si vous êtes intolérant au lactose, vous devez adapter votre consommation de lait et produits laitiers en fonction de votre tolérance :
- Eviter de consommer des produits laitiers à jeun
- Eviter de consommer des produits laitiers en grande quantité
- Introduire les produits laitiers dans des préparations (purée, béchamel, crêpes…) car la cuisson détruit une partie du lactose
- Privilégier les fromages à pâte dure et les yaourts car ils contiennent peu de lactose, plutôt que le lait.

Allergie aux protéines du lait de vache 

Cette allergie ne concerne que le lait de vache. Donc, on peut consommer le lait et les fromages venant d’autres mammifères : chèvre, brebis.

Dans les préparations salées ou sucrées, on peut remplacer le lait de vache par des jus végétaux (soja, amande, avoine…). Cependant, certains d’entre eux comme le jus de soja sont pauvres en calcium ; on préférera donc des boissons aux amandes ou un jus de soja enrichi en calcium.

 

Chez certains allergiques, l’allergénicité du lait de vache peut être réduite par différents traitements du lait.

Picto conclusion

En résumé

L’intolérance au lactose et l’allergie aux protéines du lait de vache sont deux maladies différentes. Ne les confondez plus.

Partager à un ami

Partager à un ami