Intolérant au gluten et resto

Intolérant au gluten et resto

Article sans gluten

A part les restaurants qui affichent clairement « sans gluten », le mieux c’est de se rendre compte par soi même de ce qu’ils peuvent proposer. Béatrice s’est transformée en guide culinaire et a poussé la porte de quelques restaurants. Voici ses conseils :

Je laisse tomber …

• Crêperie et pizzeria ! C’est évident mais il fallait le dire.
• Les fast-food. Le petit pain rond, c’est pas pour moi et les frites surgelées contiennent souvent du gluten. Dans certains fast-foods, les frites peuvent être fraîches mais le bain de friture est le même que celui des nuggets panés…à la farine.

Je fais attention...

C’est facile…

…Pour les restos où la viande est reine, type Buffalo, La Boucherie, Courtepaille…. Il y en a dans toute la France. Je choisis un beau morceau de viande avec une pomme au four ou une salade que j’assaisonne moi-même. Ce n'est peut-être pas très varié mais au moins je mange comme mes amis et collègues sans avoir besoin de raconter ma vie.

C’est plus compliqué

• L’asiatique : chinois, vietnamien, coréen, thaï…
Même si les appellations ne sont pas parfois très rigoureuses vis-à-vis du pays d’origine, ces restaurants cuisinent « asiatique » donnant une place importante à la sauce de soja. Or, il y a couramment du sirop de blé dans la sauce soja et dans certaines épices qui semblent inoffensives comme le curry.

• Le japonais
Pas de problème avec les sushi. Si, comme moi, vous n’êtes pas fan du poisson cru, rabattez-vous sur les rouleaux végétariens, les Maki. (sans les tremper dans la sauce). Je refuse la soupe miso et j’amène avec moi ma sauce soja pure.

• Le mexicain
Normalement, les mexicains ne connaissent pas le blé. Malheureusement, il est fréquent que les tortillas et autres buritos soient faits avec un mélange de maïs et de blé. Faites-vous préciser la composition.

• Le « français »
Je demande des légumes verts (il y en a toujours quelque soit l'accompagnement qui était prévu) et la sauce « à part ».
Un menu type ? C’est un menu où les aliments sont cuisinés simplement : crudités sans sauce (je demande de l’huile, du vinaigre, du sel et du poivre en grains non moulu), viande ou poisson grillé avec légumes ou pommes de terre ou riz, sans sauce et je termine par une salade de fruits.

Je fais ami-ami

Je fais confiance à qui ? Au serveur, au patron, au cuisinier ?
L'idéal, c'est de toujours demander à parler au chef (c’est lui qui achète les ingrédients et qui les cuisine) : je lui explique que je tomberai très malade si je mange du blé (pas besoin de rentrer dans des détails compliqués).

Quand vous connaissez les serveurs ou le patron et que vous devenez « un habitué », c’est beaucoup plus facile : on connaît votre nom et ce que vous avez l’habitude de commander. Faites confiance à votre repas sans vous prendre la tête !

Je me rassure

• Je vais sur les sites des chaînes de restaurants : le régime sans gluten étant de plus en plus médiatisé, certains précisent les plats qui n’ont pas de blé. Ladurée, par exemple, précise qu’il fabrique ses macarons dans un laboratoire particulier sans gluten.

• A l’étranger, il existe aussi dans de nombreuses capitales des restaurants ou fast-foods qui font de la cuisine adaptée aux intolérants, il suffit de noter les adresses avant de partir visiter ces villes. Pour les connaître, allez sur le site du GERMC.

Picto conclusion

En résumé

Le resto, c'est possible, même si c’est un peu compliqué au début car on tâtonne. Faites des essais et si vous avez trouvé des restaurants qui répondent à votre attente, ne les gardez pas seulement pour vous et faites-les connaître !

Ainsi sur le site Gerblé vous avez une liste de restaurants, gîtes et hôtels qui servent des plats sans gluten.

Partager à un ami

Partager à un ami