L'avoine, pour les coeliaques, oui ou non ?

L'avoine, pour les coeliaques, oui ou non ?

Article sans gluten

Blé, seigle, orge et avoine sont les céréales généralement interdites lors d’un régime sans gluten. Des études récentes ont cependant montré que l’avoine ne serait plus à mettre dans le même panier. L’avoine peut-elle faire son come-back dans les assiettes sans gluten ? Mise à jour avec Marjorie.

Avénine versus gliadine

L’avoine contient une protéine, l’avénine. Sa composition est semblable à celle de la gliadine, protéine du blé et constituant du gluten. On leur a donc longtemps attribué les mêmes propriétés et la même implication dans la maladie coeliaque.

Mais, l’avoine ne contient que 15% d’avénine alors que le blé contient 40 à 50% de gliadine. L’avoine donc possède moins de gluten que le blé.

Intolérance à l’avoine ?

L’implication de l’avoine dans la maladie coeliaque est discutable. Cette céréale serait tolérée par une grande partie des intolérants au gluten, à une dose inférieure à 50g par jour.

Cependant, cette tolérance n’est pas confirmée pour tous et l’avoine reste encore majoritairement déconseillée dans le cadre d’une alimentation sans gluten.
De plus, l’intolérance à l’avoine peut passer inaperçue : l’intestin est atteint mais il n’y a pas forcément de symptômes visibles.

Donc, la consommation d’avoine peut être autorisée pour certains mais avec un suivi médical attentif (endoscopie et biopsie de l’intestin) avant et après sa réintroduction.
    
Une obligation : de l’avoine « pure »
Si l’on veut ou si l’on peut consommer de l’avoine, il faut tenir compte des risques de contamination de cette céréale par d’autres céréales contenant du gluten. Si l’avoine est contaminée, même par une infime part de blé, d’orge ou de seigle, elle devient impropre à la consommation du coeliaque.

Ces risques de contamination sont aussi l’une des causes de la mise à l’écart de l’avoine du régime sans gluten.

Actuellement, il existe des avoines dites « sans blé », certifiées non contaminées ou « pures » venant de pays nordiques (ou de Hollande). Ces avoines ne représentent pas de risque pour les coeliaques tolérants à l’avoine.

Picto conclusion

En résumé

Proche de la gliadine, l’avénine de l’avoine semble mieux acceptée par certains intolérants au gluten. Une seule exigence : acheter de l’avoine pure.

Mais avant de vous lancer dans sa consommation, prenez rendez-vous avec votre médecin.

Partager à un ami

Partager à un ami