Le gluten : ennemi alimentaire numéro 1 ?

Le gluten : ennemi alimentaire numéro 1 ?

Article sans gluten

C’est l’histoire d’une protéine que tout le monde déteste. Les stars l’ont banni pour perdre quelques kilos et on a toute une copine « gluten free » dans notre entourage. Bouc émissaire ou coupable idéal ? Explications.

Le gluten, c’est quoi ?

C’est une protéine naturellement présente dans  bon nombre de céréales : blé, orge, avoine, seigle.  Elle donne du volume et de l’élasticité aux pains et gâteaux et est aussi utilisée pour épaissir et donner du liant. Donc, on la trouve dans de nombreux plats préparés.

Certaines variétés de blé ont été sélectionnées pour leur résistance et leur concentration plus forte en gluten qui les rendent plus panifiables. Mais aucun lien n’a encore été fait entre une plus grande quantité de gluten et un risque accru du développement de la maladie cœliaque.

Allergiques ou intolérant ?

L'allergie au gluten est assez rare.  Le diagnostic est  facile car la réaction allergique intervient immédiatement, dès la 1ère bouchée. Elle se manifeste par des problèmes respiratoires et/ou digestifs et peut aller jusqu'à provoquer des œdèmes.
L'intolérance au gluten ou maladie cœliaque est très difficile à diagnostiquer car les symptômes peuvent être multiples et variables d’une personne à l’autre.  La maladie cœliaque détruit progressivement la paroi de l'intestin grêle.

Et si on s’arrêtait de consommer du gluten juste « pour savoir » ?

En retirant le gluten de son alimentation, on se prive de nombreux aliments (et naturellement on maigrit) nécessaires à notre équilibre. Au pire on risque des déficiences nutritionnelles surtout en fer mais aussi en calcium.

Si vous avez des doutes et pensez que vous êtes intolérant, surtout ne débutez pas un régime sans gluten avant d’avoir consulté un gastro-entérologue et fait une prise de sang. Sinon, tous les tests seraient faussés et la maladie sera impossible à diagnostiquer.

Partager à un ami

Partager à un ami