Accueil   > FAQ Gerblé 
samedi 27 mai 2017
FAQ

A partir de quel âge peut-on déclencher la maladie ?

La maladie cœliaque peut être révélée à tout moment mais plus particulièrement :
- entre 6 mois et 2 ans, après l'introduction du gluten alimentaire,
- à l'âge adulte, le plus souvent entre 20 et 40 ans,
- après 60 ans (20% des cas).


Combien y a t il de cœliaques en France ?

La maladie cœliaque est une maladie méconnue, particulièrement en France où elle est sous diagnostiquée. On estime à plus de 60 000 le nombre de personnes qui ont été diagnostiquées.


Combien y a –t-il de personnes atteintes de la maladie cœliaque ?

La prévalence de la maladie cœliaque est très variable d’un pays à l’autre. Dans les pays dont la population est essentiellement d’origine européenne (Europe, Amérique du Nord et du Sud et Australie), environ 1 personne sur 100 en est affectée. Toutefois, en Irlande, par exemple, c’est plutôt 1 personne sur 300. Les raisons de ces différences n’ont pas été identifiées.

La maladie cœliaque survient essentiellement chez les sujets de race blanche et exceptionnellement chez les noirs africains, les chinois et les japonais. Elle serait 2 à 3 fois plus fréquente chez la femme.

La maladie cœliaque est une maladie méconnue, particulièrement en France où elle est sous diagnostiquée. 1 personne sur 5 aurait une prédisposition génétique. On estime à plus de 30 000 le nombre de personnes qui ont été diagnostiqués dont 2 500 enfants.

Contrairement aux croyances habituelles, la maladie cœliaque n'est pas l'apanage de l'enfant. Elle peut être révélée :

• dans l'enfance, le plus souvent entre 6 mois et 2 ans, après l'introduction du gluten alimentaire,
• à l'âge adulte, le plus souvent entre 20 et 40 ans,
• tardivement, après 60 ans et ce dans 20% des cas.


La maladie cœliaque est-elle héréditaire ?

La maladie cœliaque est une pathologie complexe comportant des facteurs héréditaires et environnementaux.

Il y a une prédisposition génétique puisqu’il y a environ 10 fois plus de cœliaques dans la parenté de 1er degré par rapport à la population générale.

Le seul facteur exogène actuellement connu jouant un rôle dans la maladie cœliaque, est la présence de gluten dans l'alimentation.

Ainsi, sur le sujet génétiquement prédisposé, adulte ou enfant, l’ingestion d’aliments contenant du gluten, même en faible quantité, provoque une réaction immunitaire au niveau de l’intestin grêle.


La maladie cœliaque est-elle une allergie au blé ?

Il n’y a pas de rapport entre l’allergie au blé et la maladie cœliaque même si la cause principale est toujours la protéine du blé. Les mécanismes à la base de la maladie cœliaque sont différents.


La maladie cœliaque est-elle une maladie récente ?

La première description de cette pathologie date de la seconde moitié du IIe siècle après J.C., par Aretaeus de Cappadocia. Ses écrits ne furent traduits et édités qu’en 1856, par un médecin écossais, Francis Adams (1796-1861).

En 1888, le Britannique Samuel Gee (1839-1911) décrit pour la 1ère fois les syndromes de malabsorption de la maladie et préconise un traitement diététique, devant, en particulier, ne contenir que de faibles quantités d’aliments fabriqués à base de farine.

En 1918, l’Anglais George Frédérick Still (1868-,1941) attire l’attention sur les effets particulièrement délétères du pain chez le cœliaque.

En 1950, le pédiatre hollandais Dicke montre dans sa thèse de doctorat que l’état des enfants cœliaques s’améliore de façon spectaculaire par l’exclusion de leur alimentation de toutes les farines de froment, de seigle et d’avoine.

Ce travail est confirmé en 1961 par Charlotte Anderson, médecin australien, qui montre le caractère toxique du gluten chez le cœliaque. Par la suite, les développements de l’endoscopie digestive permettront de préciser la physiopathologie de la maladie.


Quelles sont les personnes les plus touchées ?

La maladie cœliaque survient essentiellement chez les sujets de race blanche et exceptionnellement chez les noirs africains, les chinois et les japonais. Elle serait 2 à 3 fois plus fréquente chez la femme.


Quelles sont les symptômes de la maladie cœliaque ?

Les symptômes, très variables, peuvent être ou non gastro-intestinaux : diarrhée, perte de poids, douleurs abdominales, vomissements, anémie, ostéoporose, aménorrhée, fatigue, mal-être physique et psychique.

Les symptômes intestinaux typiques comme la diarrhée sont en minorité (seulement 1 cœliaque sur 2) alors que les cas atypiques, aujourd’hui les plus fréquents, sont caractérisés par de vagues manifestations comme de simples douleurs abdominales ou une colite apparemment banale, et sont donc souvent négligés.


Y a –t-il une relation entre diabète et maladie cœliaque ?

La prévalence de la maladie cœliaque est élevée au cours des maladies auto-immunes et en particulier du diabète insulino-dépendant. 5 à 10% des patients atteints de diabète de type 1, insulino-dépendant, sont atteints d’intolérance au gluten.


Que se passe-t-il si un malade cœliaque mange du gluten ?

L’ingestion répétitive, consciente ou involontaire, de traces de gluten ne procure pas de gêne immédiate mais peut être dommageable à long terme à cause du risque de persistance de l’inflammation intestinale.


Quel est le traitement de la maladie cœliaque ?

Un régime sans gluten est le seul traitement qui garantit une bonne santé, grâce à la disparition des manifestations cliniques, la normalisation des examens et le rétablissement de la structure normale des villosités intestinales.


Quels sont les effets positifs du régime sans gluten ?

Dès le début du régime sans gluten, on assiste, en quelques jours, à la disparition des manifestations cliniques (diarrhée, vomissements, perte de poids), à une amélioration du psychisme et de l’appétit. Les examens se normalisent et la structure de l’intestin redevient normale, les villosités ayant retrouvé leur forme initiale.


Quelle est la différence entre les produits alimentaires courants et les vôtres dits "diététiques" ?

Un produit diététique se distingue d'un aliment courant par sa composition particulière ou son procédé particulier de fabrication. Il répond à un objectif nutritionnel précis et indiqué sur l'emballage, destiné à des catégories particulières de la population.


Qu'est ce qu'une "graisse végétale non hydrogénée" ?

Il s'agit d'une graisse qui n'a pas subi de transformation. Au contraire, une graisse végétale hydrogénée est une graisse qui a été solidifiée au moyen d'hydrogène. Lors de l'hydrogénation, il se produit un phénomène créant des isomères "trans" transformant certains acides gras insaturés en acides gras saturés. D'après certains scientifiques, ce procédé augmente le taux du LDL cholestérol ou "mauvais cholestérol".


Utilisation de l'huile de palme

Pourquoi utiliser de l’huile de palme en biscuiterie ?

Pour fabriquer un biscuit, il est nécessaire d'utiliser une matière grasse solide ou semi solide. L’utilisation exclusive de matières grasses liquides modifierait la texture du biscuit : il serait moins croustillant, aurait une saveur moins agréable et l’instabilité de ces matières grasses rendrait le biscuit moins homogène.

Ces matières grasses solides ou semi solides peuvent être le beurre (origine animale), l’huile de palme (origine végétale) ou un mélange de graisses végétales (palme et colza par exemple).


L’huile de palme et la santé


L’huile de palme est actuellement critiquée pour sa teneur en acides gras saturés (AGS). Or, les nutritionnistes considèrent que les acides gras saturés sont nécessaires dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Les AGS doivent en effet représenter jusqu’à 12% des apports nutritionnels journaliers.

L’huile de palme offre un équilibre naturel entre acides gras saturés et acides gras insaturés (50/50). A titre de comparaison, le beurre est à 57/25 (avec 18% d’eau).
L’huile de palme a donc tout à fait sa place dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Pionnier en diététique, Gerblé propose sur ses biscuits un « profil nutritionnel optimisé ».
Pour cela, Gerblé utilise dans la plupart de ses biscuits une association huile de palme / huile de colza.
L’association huile de palme / huile de colza permet donc aux biscuits Gerblé d’avoir un « profil nutritionnel optimisé » : 50% de moins d’AGS qu’un biscuit classique, avec une présence importante d’Oméga 3 et d’Oméga 6.

Dans la fabrication de ses biscuits, Gerblé utilise donc bien des matières grasses végétales. Celles-ci sont exclusivement non hydrogénées donc non transformées, plus intéressantes pour la santé que les graisses hydrogénées ou partiellement hydrogénées.


L’huile de palme et l’environnement

Face à la demande croissante des industriels en huile de palme, les ONG pointent du doigt la culture intensive de palmier à huile, surtout en Malaisie et en Indonésie, car elle entraîne une déforestation pour avoir des terres disponibles.

Pour la fabrication des biscuits Gerblé, 100% des approvisionnements en huile de palme entrant dans nos usines se font auprès de fournisseurs membre du RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil) engagés dans une démarche de réduction de l’impact écologique de l’huile de palme touchant la déforestation. Cette démarche est soutenue par le WWF.

La mission du RSPO est de promouvoir et surveiller la culture et la production durables de l'huile de palme.
Le RSPO s’engage à :
• planter du palmier à huile sur des terres en jachère plutôt qu’à la place de forêts,
• s’interdire de déboiser des forêts à haute valeur environnementale,
• privilégier des petites unités plutôt que de grandes monocultures, un moyen pour réduire les « intrants » (herbicides, engrais),
• et appuyer une gestion paysanne plutôt que des grands groupes, pour assurer une répartition équitable des revenus.

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur http://www.rspo.org.


Vos produits contiennent-ils des OGM ?

Non, aucun produit Gerblé ne contient des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés)



//03.10.16 À Paris, Fuumi vous fait découvrir le sushi burrito sans gluten ! //15.09.16 Un restaurant gourmand et sans gluten à Saint-Malo //12.07.16 Un petit-déjeuner sans gluten à l'hôtel Astrid //01.04.15 un salon de thé sans gluten à Toulouse //12.01.15 Café Kitsuné //05.01.15 Le Bar à Gaufres La Villa Maillot //29.12.14 La cosmétique sans gluten //22.12.14 Une bûche au Fouquet’s Barrière //15.12.14 Allergènes et dénomination de vente //08.12.14 La première boutique-hôtel zéro gluten de France //01.12.14 La maladie cœliaque impliquerait des protéines non gluténiques //24.11.14 Une boulangerie sans gluten à Segonzac (16) //17.11.14 Altiplano, bière française bio au quinoa //10.11.14 Sur le marché de Sainte-Croix-Volvestre (09) //03.11.14 En Camargue, un chef étoilé 100% sans gluten //20.10.14 Règlement (UE) n°828/2014 sur l’information des consommateurs concernant l’absence ou la présence réduite de gluten //13.10.14 Noglu : restau + take-away //06.10.14 Cooking et compagnie : la cuisine «sans gluten, mais pas sans plaisir» //30.09.14 Les Français et le Gluten free //29.09.14 Aujourd’hui, ouverture à Paris de MyFreeKitchen //22.09.14 Hamburger sans gluten //15.09.14 Modification de la réglementation des aliments sans gluten //08.09.14 Boulangerie-pâtisserie-cantine : Chambelland //01.09.14 Un sans gluten veggie : Café Pinson : et de 2 ! //25.08.14 Fée Nature, restaurant végétarien et sans gluten //18.08.14 Pains & pâtisseries bio et sans gluten à Dion-Valmont (Belgique) //11.08.14 Préface : la galerie ouvre sa cantine sans gluten (Paris) //01.08.14 Une Boulangerie sans gluten à El Aouina (Tunisie) //07.07.14 Desserts sans lactose et sans gluten à Cully (Suisse) //30.06.14 Buffet traiteur sans lactose et/ou sans gluten à Marseille (13) //23.06.14 Un restaurant bio, sans gluten et sans lactose à Lausanne (CH) //16.06.14 Consommer des arachides pendant la grossesse réduirait le risque d’allergies chez l’enfant //10.06.14 Swiss, « la compagnie des allergiques » //06.06.14 Un bistrot 100% raw et végétalien à Paris //03.06.14 Niépi : un magazine pour une vie sans gluten //16.05.14 SOYA: cuisine veggie et sans gluten //12.05.14 Baffo, un italien sans gluten à Paris //06.05.14 Entreprises agro et management des allergènes //28.04.14 Bientôt un restaurant bio, sans gluten et sans lactose à Paris //23.04.14 Le 28/04, atelier cuisine sans gluten //22.04.14 Une farine de café pour les sans gluten ? //28.03.14 Manger sans gluten dans le 13ème grâce à Yuman //14.03.14 Petit Café/Resto sans gluten, Thank You My Deer //11.03.14 Restaurant végétarien, bio et option sans gluten à Bastille //03.03.14 Du sans gluten, sans lactose à Bourg en Bresse //24.02.14 Le quinoa bien toléré par les malades cœliaques //17.02.14 Age idéal d’introduction du gluten et dépistage de la maladie coeliaque //12.02.14 Suisse : une Boulangerie-Pâtisserie sans lactose et sans gluten //31.01.14 L’arbre à pain : un fruit sans gluten //26.12.13 Des gâteaux sans farine, sans gluten, sans beurre ni huile à St Malo //29.11.13 Des galettes sans gluten déshydratées //15.11.13 AFDIAG : Cuisiner sans gluten en collectivité //13.11.13 Rendez-vous sans gluten à St André de Cubzac (33) //04.11.13 Brunch et épicerie au Palais Royal (Paris 1er) //31.10.13 Villeneuve-d’Ascq : un traiteur sans gluten ni lactose ! //08.10.13 Bio Sphère Café //23.09.13 Causses, un restaurant-boutique slow food //16.09.13 Près de 30% des Américains mangeraient sans gluten //12.09.13 Du « sans gluten » au Fouquet's //02.09.13 Colloque sur la maladie coeliaque à Clermont-Ferrand le 21 septembre //19.08.13 Les « sans allergènes » ont la cote auprès des Français //13.08.13 Les gâteaux sans gluten du café Praliné //08.07.13 Des cookies sans gluten //02.07.13 Chez Pousse-Pousse , du végétal et du sans gluten //28.06.13 Gâteaux sans gluten et sans lactose chez Rose Bakery (Paris 9ème) //10.06.13 Colloque Médical - La Maladie Coeliaque ou intolérance au gluten //21.05.13 Conférence sur l'intolérance au gluten à Mulhouse //13.05.13 Menu sans gluten à Lussac Les Châteaux (86) //25.04.13 Colloque médical à Paris //03.04.13 Un restaurant sans gluten à Cannes, sur la croisette //04.03.13 Protéines de pois dans les pains sans gluten //01.03.13 Colloque médical à Rennes //12.02.13 Un resto bio sans gluten et sans lactose à Lille //04.01.13 Des assietttes sans gluten en plein cœur du Marais //18.12.12 La plus grande pizza sans gluten du monde //23.10.12 Une école de cuisine « sans » en Ardèche //16.10.12 Stage de Toussaint avec l’AFDIAG //11.10.12 NOglu, un restaurant sans gluten //03.09.12 Restaurant sans gluten à Lyon //27.08.12 Des pâtes sans gluten à partir de bananes //08.08.12 Crèmes glacées sans gluten //02.07.12 Domino's Pizza lance une pizza sans gluten //18.06.12 Le Parlement européen décide de mieux encadrer les produits sans gluten //14.06.12 Une réglisse gastronomique sans gluten //29.05.12 Restauration rapide sans gluten (34) //21.05.12 Intolérant au gluten … ou pas, allez chez Tugalik (75) //18.05.12 Une tartinerie au concept original (81) //07.05.12 Cuisine itinérante pour les allergiques (76) //30.04.12 Restaurant Ramonville-Saint-Agne. Port Sud (31) //23.04.12 Un restaurant sans allergènes à Lyon //13.04.12 Des ateliers de cuisine sans gluten à Lille //10.04.12 Une pâtisserie sans gluten //02.04.12 Les macarons de Charlou (Yonne) //26.03.12 Tea-time sans gluten à Taussat (33) //14.03.12 Buenos Aires : record battu pour la plus longue tarte aux pommes //14.02.12 Une adresse sans gluten dans le Marais //24.01.12 Une crêperie sans gluten dans le Lot et Garonne //12.12.11 Chez Fred, on mange sans gluten ! //06.12.11 A Berlin, un restaurant paléolithique sans gluten //22.11.11 Le Règlement Information des Consommateurs adopté par le Parle //14.11.11 Livre de recettes sans gluten //28.10.11 Atelier cuisine sans gluten à Paris //14.10.11 Rejoignez-nous sur facebook ! //12.10.11 Gluten, le mal aimé //19.09.11 Internet et la Santé //12.09.11 Bistrot nostalgie et sans gluten //01.09.11 Faites-vous plaisir à la Cour Jardin du Plaza Athénée ! //29.08.11 Kikkoman en version sans gluten //23.08.11 Le sans gluten en hausse dans les pays ango-saxons ? //19.08.11 Gard : Chambres d’hôtes et cours de cuisine sans gluten //16.08.11 Des menus sans gluten sur l’île de Ré //14.08.11 2 juillet 2011: colloque médical sur la maladie coeliaque //11.08.11 Repas « zéro-allergènes » sur Air France //02.08.11 Le secret de Lady Gaga, le «sans gluten» ? //15.07.11 Cuisiner «sans» rime avec «gourmand» //01.07.11 Nouvelles recommandations pour le « sans gluten » //24.06.11 En Provence, l’Auberge du Parc vous attend ! //08.06.11 Sur la route des vacances //31.05.11 ELLE à table : cuisiner sans gluten //16.05.11 Un nouveau site pour l’AFDIAG //06.05.11 Week end à Jambville (78) le 21 et 22 mai //03.05.11 Quand introduire le gluten chez les enfants ? //20.04.11 La 1ère bière sans gluten ! //18.04.11 Des petits pots de bébé artisanaux, bio et sans gluten //11.04.11 Journée mondiale de la maladie coeliaque //04.04.11 9 avril : AG de l'Association des intolérants au gluten de l'Est //30.03.11 Une maison d’hôtes en Dordogne //29.03.11 Un restaurant sans gluten à Toulon //22.03.11 Des saucissons sans gluten à Calais //14.03.11 Des farines sans gluten à la meule ! //11.03.11 Colloque Médical sur la maladie cœliaque //08.03.11 Des menus sans gluten dans les hôtels Aldemar en Crête et en G //28.02.11 L’impact des allergies alimentaires chez les enfants //28.02.11 L’avoine, idéale pour les coeliaques en rémission ? //22.02.11 Allo Docteur sur France 5